ACCUEIL
EN SAVOIR PLUS
ON EN PARLE
BOUTIQUES
FAQ
TELECHARGEMENTS
CONTACTS
AV-in
2021 © Tous droits réservés
Questions

Vos questions


1. Quels formats sonores décode le SMYTH Realiser A16 ?

Le SMYTH Realiser A16 décode tous les formats audio de la TV, de la VOD, des sites de streaming, des consoles de jeu, du Blu-ray et de l’Ultra HD Blu-ray, en configurations et résolutions maximale. C’est-à-dire jusqu’au Dolby Atmos et DTS:X. Ce qui inclut aussi le Dolby Digital, Dolby Digital Plus, DTS, DTS HD, mais aussi le PCM multicanal. Il peut soit restituer ces codages en mode natif, c’est-à-dire en respectant fidèlement le nombre original d’enceintes du mixage (par exemple 6 en 5.1), soit en mode agrandi (upmix) jusqu’au nombre d’enceintes de la salle virtuelle active, cf. question suivante.

 

2. Combien d’enceintes le SMYTH Realiser A16 peut-il jouer simultanément ?
Avec 2 casques, le Realiser A16 peut gérer des salles virtuelles jusqu’à 16 enceintes, par exemple en 9.1.6. Dans une telle salle virtuelle, on peut jouer aussi bien des contenus mono, que stéréo, 5.1, 7.1, et Dolby Atmos et DTS:X. Et choisir, par exemple en 5.1, de jouer le tout sur 6 enceintes de la salle, ou sur la totalité, en faisant appel à un upmix, comme le Dolby Surround. Avec un seul casque, le Realiser A16 est capable de gérer des salles virtuelles jusqu’à 24 enceintes, en « empruntant » un peu des ressources dévolues au second utilisateur. Par exemple, des salles en 15.1.8.

 

3. Pourquoi irais-je dépenser plusieurs milliers d’euros sur un système de casque ? Pour le même budget, je pourrai sûrement acquérir un très bon système à base d’enceintes.
Vous pourriez, mais le système Realiser, lui, est capable d’émuler précisément des systèmes multicanaux valant de quelques centaines d’euros à des centaines de milliers d’euros. Avec non seulement des enceintes tout autour de vous, mais aussi au-dessus de votre tête, ce qui est compliqué à déployer, par exemple dans un salon. Par ailleurs, un bon son ne dépend pas seulement des amplificateurs et des enceintes, mais aussi de l’acoustique de la pièce. La salle est même souvent le facteur (limitant) le plus important dans la qualité du rendu. Or la conception de salles dédiées avec traitement acoustique peut coûter, en plus de l’équipement, des dizaines de milliers d’euros supplémentaires. Les salons typiquement, n’ont aucun traitement acoustique, car ça n’est pas « beau ». Et cette absence s’entend. Or le Realiser A16 émule précisément tout cela ensemble : de bonnes électroniques, alimentant de belles enceintes, dans une belle salle optimisée pour les écoutes. Mais sans imposer de changement de décor, là où il est déployé. Mieux encore, le système Realiser peut transporter l'auditeur dans doute sorte de pièces, avec par exemple du matériel encore plus superbe dans une acoustique de rêve, et ça, juste en changeant de salle virtuelle d’une simple pression de bouton de télécommande. (Eh puis, n’oubliez pas aussi que certains systèmes de casque peuvent coûtent à eux seul plusieurs milliers d’euro, sans le processeur Realiser A16.)

 

4. Ceux qui ont entendu le Realiser A16 racontent que c'est incroyable. Mais c’est difficile à croire à partir du moment où vous ne l’avez pas entendu vous-même, vous en convenez ?
Oui, les gens ont tendance à ne pas y croire, jusqu’à ce qu’ils l’entendent, ce qui est un défi pour nous ! Nous faisons donc régulièrement des vidéos de témoignages sur le vif, notamment pour enregistrer cette première réaction, quand l’auditeur découvre que ce qu’il entend n’est pas les enceintes autour de lui, mais bien leurs copies au casque. Vous pouvez consulter de ces réactions dans la page témoignages. En espérant un jour que vous aussi, vous puissiez l’expérimenter avec vos propres oreilles.

 

5. D’accord pour le son surround, mais que vaut le Realiser A16 pour de la stéréo « ordinaire » ?
Ça fonctionne aussi très bien. Nous avons des clients qui utilisent le système Realiser pour de la stéréo. Le rendu est comme si vous entendiez deux enceintes dans une pièce, au lieu du son dans votre tête. La qualité après dépend du système capturé, et peut aller jusqu’à l’exceptionnel si le système source l’était. Sans changement sur le prix, il faut le rappeler… Par ailleurs, le Realiser A16 est capable de convoquer des upmix pour convertir la stéréo en son surround multi-enceintes. C’est une autre possibilité d’écoute, à essayer.

 

6. Soyons honnêtes, l'émulation du système Realiser A16 reproduit-elle vraiment avec exactitude la salle de mesure et l'équipement capturés ?
Tant qu’on est dans la pièce capturée, il est toujours possible de comparer le rendu d’origine, et sa copie au casque, en commutant la source de l’un à l’autre. Aussi, aucun doute n’est possible. Quant au résultat, tel que relaté, l'émulation est perçue comme identique ou très proche de l’original, équipement et pièce.

 

7. Qu’en est-il du rendu des graves, et notamment de ce qui est normalement joué par un subwoofer ?
Au casque, le Realiser A16 reproduit toutes les enceintes d’une installation ou d’un auditorium, et notamment donc le subwoofer, qui est une enceinte d’effet destinée à asseoir la reproduction des graves (et souvent aussi, soulager les autres enceintes de la reproduction de cette partie du spectre audio, avec le bass-management). Au casque donc. Mais c’est donc un grave acoustique. Or, le grave a aussi en parallèle un impact sensoriel. Pensez à une salle IMAX, ou aux enceintes de scène, quand vous êtes proches, qui font vibrer le corps. Naturellement, l’émulation au casque ne peut reproduire ça, c’est-à-dire faire vibrer thorax et chaussettes. Seule la partie sensorielle acoustique est reproduite (avec un bon casque, c’est important, car les graves le sollicitent durement). Pour compléter l’expérience, pour ceux qui le souhaitent, le Realiser A16 peut piloter un transducteur tactile (alias vibreur pour siège), qui va se charger de transformer les basses fréquences du spectre auditif en vibrations ressenties par le corps. Un peu comme le ferait un gros subwoofer, sans les inconvénients du bruit, bien sûr. Une sortie spécifique tactile est dédiée au raccordement de ce type de dispositif (non fourni), avec des réglages indépendants de niveau, de gestion des fréquences concernées, mais aussi du choix de leur provenance (ex : sortie casque, ou canal LFE entrant).

 

8. Peut-on tout capturer avec le Realiser A16 ?
Le A16 peut reproduire tout système doté d'enceintes, du moment qu'il peut être capturé. Dans tous les cas, ça n'est jamais la salle brute et nue qui est capturée mais bien au moyen de son système d'enceintes. Ainsi, si un cinéma peut être directement capturé, pour une salle de concert, d'opéra ou un théâtre, il faut des enceintes (sur scène) pour permettre au A16 d'envoyer ses signaux de mesure et en tirer un fichier PRIR.

 

9. Que faire si je n'ai pas d’enceintes ni de salle à mesurer ? Le Realiser A16 est-il fourni avec des captures de salle par défaut ?
Oui, d’abord, dans la carte SD fournie, vous trouverez des fichiers de salles PRIR prêts à être essayés. Mais en plus, l’acquisition du Realiser A16 donne accès pendant un an au Club Realiser, hébergé sur ce site, qui permet de télécharger et échanger des fichiers de captures de salles, dans un esprit communautaire. Ainsi, même sans avoir fait de mesure, ce Club permet d'essayer un grand nombre de captures, et de trouver normalement, assez rapidement des favoris. Car, comme il ne s'agit par de fichiers obtenus par mesure sur vos oreilles, nous ne pouvons garantir que le résultat vous convienne. Mais l'avantage, c'est qu'il suffit d'essayer. Néanmoins, la plupart des auditeurs trouvent de quoi contenter et ravir leurs oreilles. Même si nous vous encourageons à faire vos propres mesures personnalisées, ces émulations permettent de profiter de la puissance du Realiser A16 dès le premier jour. Notez que certains revendeurs peuvent aussi fournir d’autres émulations, voire vous proposer de capturer une de leurs configurations d'enceintes multicanales en démonstration, pour votre usage du système Realiser, ce qui est la garantie cette fois d'obtenir une copie conforme d'un système que vous connaîtrez et aurez pu apprécier "en vrai". Ajoutons qu’un Club international d’échange est aussi annoncé, le Realiser Exchange, sur un modèle similaire du Club Realiser français.

 

10. Comment profiter du Club Realiser avec son Realiser A16 ?
L'inscription se fait avec le numéro de série de son Realiser A16. Les membres du Club accrédités peuvent : télécharger des fichiers de salle (alias PRIR) ; noter et commenter les fichiers téléchargés avec leurs propres impressions ; déposer leurs propres fichiers de mesure PRIR dans le but de les partager avec la communauté. Le Club Realiser permet d'écouter virtuellement une infinité d'auditoriums, sans bouger de chez soi, ni dépenser un sou. Ces fichiers peuvent être assemblés avec d’autres ou entre eux pour concevoir sa ou ses salles virtuelles idéales.
Le Club PRIR est hébergé sur ce site, dans la rubrique téléchargement.

 

11. Comment connecter le Realiser A16 à mon système ?
Si le Realiser A16 est le seul équipement audio (en dehors du son du téléviseur), le plus simple est de faire appel à la fonction eARC sur HDMI du téléviseur, pour récupérer l’audio (multicanal) qu’il est censé jouer, à la fois de ses sources internes (tuner TV, Netflix…), mais aussi des appareils qui lui sont raccordés en HDMI (lecteur vidéo, box TV, Apple TV…). Dans ce scénario, c’est le téléviseur qui gère la commutation entre toutes les sources. Une autre possibilité est de raccorder toutes les sources vidéo au 4 entrées HDMI du Realiser A16, puis sa sortie à l’entrée HDMI 1 du téléviseur ou de l’écran. Ici, c’est le Realiser A16 qui gère la commutation entre les sources, avec sa télécommande.
Si le Realiser A16 doit cohabiter avec un équipement audio existant, il est possible soit de l’y connecter en parallèle, sur une autre entrée HDMI eARC du téléviseur ; soit en série, entre la sortie HDMI de l’appareil audio, et l’entrée HDMI du téléviseur.

 

12. Combien de casques peut-on raccorder au Realiser A16 ?
Le Realiser A16 est conçu pour gérer l’audio pour 2 utilisateurs, chacun avec son casque, ses réglages de volume, de salle, et de suivi de tête. L’acquisition d’un second kit de suivi de tête est requis pour ce dernier point. Après, sans personnalisation ni suivi, l’emploi de raccord en Y permet de multiplier les écouteurs, si c’est vraiment nécessaire. Néanmoins, pour une écoute en groupe (et sans contrainte de bruit), mieux vaut sans doute un système audio en parallèle.

 

13. Est-ce que le système de suivi de tête est vraiment nécessaire ? Vais-je obtenir la même expérience si je ne l'utilise pas ?
Nous considérons qu'il est un élément important dans l’impression finale de ne pas porter de casque. Mais libre à chacun de l'utiliser, ou pas. Avec le Realiser A8, qui disposait aussi d'un système de suivi de tête, nombreux sont ceux qui ne s'en servaient pas. Il faut savoir que le suivi aide surtout dans les premières minutes, quand on met le casque et qu'on s'installe, car c'est là que l'on bouge le plus. Avec, les sens sont rassurés : tout est "normal". Après, une fois plongé dans le film, comme on quitte peu le regard de l'axe de l'écran, l'apport est moins patent. Donc, l'utiliser ou non dépend de si on veut une expérience parfaite immédiatement, ou si l'on est prêt à attendre quelques minutes. En revanche, les ingénieurs du son, qui par définition bougent en permanence la tête pour manipuler leur console, doivent l'employer.

 

14. J'ai lu qu’une partie de la procédure de personnalisation consistait à égaliser le casque. Cela signifie-t-il que n'importe quel casque peut être compensé ? Quelle est l’impact de la qualité du casque sur la virtualisation ?
Dans la procédure de configuration, il y a une courte étape pendant laquelle les écouteurs sont mesurés sur la tête de l'auditeur. Ceci pour prendre en compte l'interaction entre les écouteurs du casque avec la pina (oreille externe) de l'auditeur. Le Realiser A16 tente en parallèle de linéariser la réponse du casque avec un dosage ajustable par l'utilisateur. En ce sens, n'importe quel casque peut être utilisé. Mais tout comme un égaliseur ne peut pas faire de miracle sur un système d'enceintes limité, la compensation du système Realiser ne saurait se substituer à un bon casque. Les exigences sont fortes notamment en termes de dynamique, de réponse dans les graves (neutre et non colorée) et dans la propension naturelle à aérer l’écoute.

 

15. Peut-on utiliser un casque sans fil avec le Smyth Realiser A16 ?
En théorie, oui, mais le problème des casques sans fil, c’est qu’ils déforment trop le son, soit du fait du système de transmission sans fil, soit de l’électronique du casque, soit les deux à la fois. Or, le Smyth Realiser A16 a besoin d’un système d’écouteurs non seulement le plus « neutre » possible, mais aussi doté d’un excellent comportement dynamique. En plus, les systèmes de transmission sans-fil, souvent Bluetooth, induisent un délai, incompatible avec un système de suivi de tête et très désagréable de surcroît quand les dialogues sont entendus après avoir été prononcés. Par ailleurs, le système de suivi de tête étant filaire (pour l’instant), même avec un casque sans fil, il resterait un fil...

 

16. Quel casque filaire puis-je utiliser ?
Il n'y a pas de réponse absolue. Le casque est certes un maillon capital et compte beaucoup dans le résultat final, mais sa signature propre est minimisée par le système d'égalisation inverse appliqué à la suite de sa mesure sur vos oreilles. Nous avons donc demandé tout simplement à de nos clients quels casques ils utilisaient concrètement avec leurs Realiser A16. Voici cette liste, qui n'a pas vocation à être finie. Comme vous pouvez le constater, tous les prix sont représentés. Et il n'y a pas de classement non plus. Nous avons juste indiqué par un « * » quand un modèle de casque revenait souvent. Souvenez-vous que au-delà du son, le critère confort est au moins aussi important. Certains films peuvent être très longs...
● Denon AH-D7200*
● Focal Utopia
● Grado GS-1000i
● Philips Fidelio X1
● Sennheiser HD239*, HD650*, HD25, HD800*, HD800s*
● SMYTH AV-1*

 

17. Je compte utiliser le Realiser A16 pour jouer. Quelle est la latence au niveau du son ?
L'input lag, pur utiliser la terminologie des gamers, est de 30 ms en usage normal, à quoi il faut éventuellement rajouter la distance du son pour arriver depuis l'enceinte virtuelle (la plus proche) aux oreilles, par exemple ~9 ms pour 3 m (d/340).

 

Si vous avez des questions complémentaires, posez-les ici, et nous y répondrons avec plaisir.

fermer la fenetre
Inscrivez-vous à notre
newsletter sur le Smyth Realiser A16
et recevez par email 10 techniques inédites, simples, à partir de zéro €
pour améliorer sensiblement votre expérience home-cinéma !

Prénom

Email *

Code postal *

Avez-vous déjà
votre home cinéma ?
*
Oui
Non
Bientôt

* champ obligatoire.